Jeune|Parent|Sénior|Nouvel habitant|Entreprise
Ville de Lespinasse
Ville de Lespinasse
Version Mobile du site de la ville de Lespinasse
 
 
Agenda

FESTIVITE DE NOEL
Du 12 au 16 octobre, place du boulodrome
Newsletter
 
Pratique
Portail Famille
Contactez-nous
Vos démarches
Numéros d'urgences
Restauration scolaire
PLU
Marchés publics
Photothèque
Téléchargements
AccueilActualités

12 Novembre 2014
Halte ferroviaire : la colère du Maire
Halte ferroviaire : la colère du Maire

L'enquête publique pour le doublement des voies ferrées au nord de Toulouse se terminant le 8 décembre, les élus qui estiment ne pas avoir été entendus sont excédés. Le maire, conscient de l'enjeu que représente cette halte ferroviaire a pris la parole : «Lespinasse est une fois de plus la ville oubliée. Quand on regarde entre Matabiau et Lacoutensourt, il y a quatre gares sur 3 km et entre Saint Jory -Fenouillet/Saint Alban, seulement deux sur 6 km. Depuis deux ans, rien n'a bougé et il n'y en a pas eu de concertation pour Lespinasse puisque nous en sommes toujours au même point». L'élu a ensuite rappelé que pour Toulouse Métropole, le site était un axe stratégique pour le Nord Toulousain.

«Une provocation»
Puis Bernard Sancé a haussé le ton : «La SNCF a une emprise de 36 hectares sur notre commune. Alors quand on nous dit que le foncier est un problème pour nous mettre une halte, nous considérons que c'est une provocation ! Il y aura donc une manifestation le 15 novembre, à Lespinasse».
À propos de la destruction actée des deux maisons éclusières et de l'environnement, il a évoqué l'implantation de la gare de triage et la destruction de son centre-ville, en 1940. Bernard Sancé, très ému, a ajouté : «Pendant la guerre, les hommes étaient absents, aujourd'hui nous sommes là et nous ne nous laisserons pas faire !». Jean-Louis Aubeleau qui s'attendait à avoir «un échange viril mais courtois» avec le maire n'a pas été déçu. Après avoir argumenté et attesté que d'autres acteurs demandaient également cette halte estimée à 30 millions d'euros, il a confirmé que rien n'avait bougé au vu de l'étude réalisée. Il a ajouté : «Si les conclusions changent et s'imposent au comité de pilotage je ne vois pas pourquoi nous ne serions pas amenés à envisager une halte à Lespinasse… mais dans une autre étude. L.D. Dépêche Du Midi

Retour à la liste des actualités


Hôtel de Ville - Place de l'Occitanie - 31150 LESPINASSE - Tél. : 05 61 35 41 66 - Fax : 05 61 35 00 89
du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h - le samedi de 9h à 12h
           
cosix