Jeune|Parent|Sénior|Nouvel habitant|Entreprise
Ville de Lespinasse
Ville de Lespinasse
Version Mobile du site de la ville de Lespinasse
 
 
Agenda
Newsletter
 
Pratique
Portail Famille
Contactez-nous
Vos démarches
Numéros d'urgences
Restauration scolaire
PLU
Marchés publics
Photothèque
Téléchargements
AccueilActualités

24 Février 2015
Ludovic Gaïgher, debout sur les planches !
Ludovic Gaïgher, debout sur les planches !

La ville de Lespinasse vous invite à découvrir «Le poireau, l'endive et l'Elysée «une comédie originale, proposée par la troupe «Debout sur les planches», le samedi 28 février à l'Espace Canal des 2 Mers/ 21 heures (gratuit). Après 10 ans dans la restauration, Ludovic Gaïgher reprend à 25 ans ses études pour passer un BTS en communication. Aujourd'hui graphiste, il dirige sa société Axidéal. Rencontre avec ce jeune patron dynamique qui se lève tous les matins avec une philosophie de vie : «Être réactif et bouger de partout pour faire des étincelles aux godasses !».

Vous êtes à l'origine de cette aventure théâtrale…

J'ai commencé à écrire cette pièce en 2007, puis Sébastien Nebout m'a rejoint. Je l'ai montée en 2010 avec Cédric Faye qui en réalise la mise en scène.

Pour cela, nous avons créé la troupe «Debout sur les planches». Nous nous réunissons tous les jeudis soir dans le grand théâtre de Bessières grâce au soutien de la municipalité qui nous met à disposition ce lieu très agréable. Cette troupe, c'est avant tout une bande d'amis et de comédiens amateurs. Nous prenons beaucoup de plaisir à jouer ensemble.

Auteur et comédien, quel est votre univers ?

Je suis fan des personnages Les Deschiens et du film «Le père Noël est une ordure». J'ai été bercé par Canal Plus et les années quatre-vingt. J'adorais cette grande liberté de ton des animateurs comme Antoine de Caunes et José Garcia et l'esprit créatif qui régnait à la télévision et que nous avons perdu.

La pièce rencontre un vif succès, comment l'expliquez-vous ?

C'est un travail d'écriture colossal pour organiser ce joyeux bordel ! Je suis pointilleux et j'ai pris tout mon temps. Les situations comiques sont calculées à la virgule près et les décors étudiés dans les moindres détails. L'histoire se déroule en pleine crise financière et dans un climat politique tendu… Elle prend tout son sens aujourd'hui car l'écart entre les riches et les «sans dents» se creuse de plus en plus. Les gens rient aussi de la rencontre improbable des personnages. On retrouve l'esprit des films cultes comme «Le Père Noël est une ordure» et «La cage aux folles».

Propos recueillis par Laurence Desmoulin, Dépêche Du Midi

Retour à la liste des actualités


Hôtel de Ville - Place de l'Occitanie - 31150 LESPINASSE - Tél. : 05 61 35 41 66 - Fax : 05 61 35 00 89
du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h - le samedi de 9h à 12h
           
cosix