Sélectionner une page

Détecté pour la première fois en France en 2004, puis dès 2012 en Haute-Garonne, le moustique-tigre a su s’adapter à notre climat et s’étendre ainsi sur le territoire national. En raison de sa capacité à transmettre sous certaines conditions des maladies infectieuses (le moustique tigre n’est pas porteur de virus, il ne peut le transmettre que s’il a piqué une personne malade) comme les virus chikungunya, de la dengue et Zika, il est devenu une préoccupation de santé publique.

Il est unanimement admis que l’éradication du moustique n’est pas techniquement réalisable à l’échelle d’un grand territoire (une femelle pond plus de 300 œufs dans sa vie facilitant la persistance de l’espèce). Toutefois, il es possible de contenir son expansion et surtout sa densité locale, en intégrant la lutte préventive à vos activités.

Comment aménager mon lieu de vie pour limiter la prolifération du moustique tigre ?

  • Vider, une fois par semaine tous les réceptacles pour éviter les eaux dormantes, après la pluie : coupelles, cache-pots de fleurs, gamelles pour animaux domestiques, pieds de parasol et décorations de jardin, bâches de mobiliers de jardins, piscines, seaux, arrosoirs et bidons divers,
  • Ranger à l’abri de la pluie et/ou des irrigations : outils de jardinage, seaux et arrosoirs, poubelles, pneumatiques, jouets d’enfants.
  • Entretenir : les bassins d’agrément (mettre des poissons) ; pompes de relevages, regards et bornes d’arrosage, piscines (dosage du chlore),
  • Jeter à la poubelle ou à la déchetterie : les récipients inutilisés et les encombrants,
  • Couvrir de façon hermétique ou à l’aide d’un voilage moustiquaire : récupérateurs d’eau de pluie ou cuves, fûts divers, tous réceptacles pluviaux, pots à réserve d’eau intégrée
  • Curer pour faciliter les écoulements des eaux : siphons d’éviers et fontaines, bondes d’évacuation extérieures, rigoles couvertes avec grilles, gouttières et pièges à sable, chéneaux…

A savoir, le moustique tigre se déplace entre 30 et 150 mètres autour de son lieu de naissance. Pensez à vérifier sous les terrasses et les toitures terrasses.

Comment se protéger des piqûres ?

  • Portez des vêtements clairs, couvrants et amples,
  • Si vous avez une climatisation, allumer-là, les moustiques fuient les endroits frais,
  • Mettre des moustiquaires aux fenêtres, sur les poussettes et landaus des enfants
  • Utilisez à l’extérieur des serpentins insecticides et/ou des raquettes électriques. Demander conseil à mon médecin ou mon pharmacien pour utiliser des produits anti-moustique sur ma peau, surtout pour les enfants et les femmes enceintes.
  • Un portail national signalement-moustique@anses.fr est mis à la disposition de tout usager pour avoir accès à des informations sur ce moustique : mode de vie, répartition, risque sanitaire…).

Pin It on Pinterest