Ville de lespinasse

Projet Halte Ferroviaire


Le futur «RER» du Nord toulousain roulera en 2024… les Lespinassois le regarderont-il passer ?

Une halte ferroviaire à Lespinasse, c’est maintenant… ou jamais !

L’enquête publique pour le doublement des voies ferrées au nord de Toulouse se déroule jusqu’au 8 décembre 2014 : Cet aménagement de 19 kms de lignes permettra d’accueillir la LGV et un «RER» du Nord toulousain entre Castelnau et Toulouse-Matabiau. La décision ministérielle validant le tracé du doublement de la voie TER Toulouse-Saint-Jory en écartant la possibilité d’une gare TER à Lespinasse fait monter la pression en ville. Cet oubli suscite de vives réactions de mécontentement de la part des élus de la région qui se mobilisent avec la population, depuis 2012, pour démontrer le caractère indiscutable, pour le Nord Toulousain, de cette halte ferroviaire. Ici, le sujet passionne toujours les Lespinassois, habitués à vivre au rythme des péripéties de la ligne LGV.

# La maison éclusière de Bordeneuve

Aujourd’hui, en 2014, seule la destruction du patrimoine Lespinassois est actée

Lespinasse, commune du Nord-Est toulousain, est fortement impactée par l’arrivée des lignes à quatre voies. La ville ne peut pas se réjouir de voir à nouveau son patrimoine mis à mal. Deux maisons éclusières seront détruites à Lespinasse et la partie végétale qui borde le canal sera considérablement réduite au profit d’un sentier d’entretien (non végétal). La halte tant souhaitée par la population locale n’est pas prévue dans l’immédiat malgré une très forte mobilisation en 2012 des élus et des citoyens, suivie d’une pétition qui avait recueilli, en quelques jours seulement, plus d’un millier de signatures.
La halte ferroviaire est toujours un enjeu majeur pour Lespinasse et les communes environnantes…
Les Lespinassois sont-ils condamnés à regarder les trains passer ? A cette question, les élus et la population répondent par un « Non » unanime et se remobilisent pour obtenir enfin une halte TER.

Déjà en 1891, Lespinasse renouvelle sa demande de gare…

La commune ne voit toujours pas le bout du tunnel, concernant une demande de halte ferroviaire… déjà le 19 avril 1891, le conseil municipal renouvelle sa demande de gare (utile pour l’intérêt général de toute la contrée) à la Compagnie du Midi et précise que les terrains achetés précédemment ont été conservés à cet effet.
Ironie de l’histoire, en 2014, Lespinasse n’a toujours pas sa halte ferroviaire et est, en plus, la seule ville du parcours à ne pas être desservie. Une aberration qui ouvre le débat car Lespinasse ne veut pas prendre le train en marche et compte bien se saisir de l’agencement des deux voies supplémentaires sur la commune, menée dans le cadre du projet d’aménagement de la ligne Saint-Jory/Toulouse-Matabiau pour obtenir enfin satisfaction.

En 1940, le centre-ville est détruit par l’implantation de la gare de triage. La ville de Lespinasse est coupée en deux.

La SNCF et RFF sont propriétaires de 36 hectares. Cette gare de triage a totalement défiguré la commune et il est aujourd’hui impensable d’entendre dire que le foncier serait un problème et que le coût de la réalisation serait trop important. Cela semble dérisoire quand on connaît le montant total de l’opération. Est-il besoin de rappeler que la ville de Lespinasse a payé un lourd tribut avec l’implantation de sa gare de triage et la destruction de son centre-ville, au début des années 40.

Et en 2024…

Les arguments, les élus n’en manquent pas pour justifier cette demande de halte ferroviaire qui mettrait, notamment, les Lespinassois à la portée de la métropole toulousaine en seulement 15 minutes, avec un accès aux lignes de métro A et B. Le RER comme une alternative durable au transport routier et indispensable pour la population qui se rend à Toulouse ou à Montauban et qui doit faire face à un temps de trajet long et à une insuffisance des moyens de transports. Actuellement, 50 minutes sont nécessaires pour se rendre de Lespinasse à la station de métro «La vache» (encore loin du centre-ville). De nombreux administrés utilisent donc leur véhicule personnel pour se rendre soit directement sur leur lieu de travail ou à cette station de métro. Cette pratique se traduit par un flot de véhicules importants sur la RD 820 déjà saturée (16 000 voitures par jour).
L’inflation quotidienne du prix des carburants s’ajoute également à cette problématique.
RFF n’est pas le seul financeur du projet, il y a aussi la Région et Toulouse Métropole pour qui ce projet est primordial. Une réunion est d’ailleurs programmée début novembre avec tous les maires du Nord toulousain.

Lespinasse – Toulouse actuellement 45 à 60 minutes, mais avec le RER, c’est 15 minutes !

Un lieu stratégique

Pour Toulouse Métropole, l’emplacement de cette gare est un lieu stratégique pour le Nord Toulousain car elle est la seule située sur un axe est-ouest, qui contribuera à la mise en place d’un maillage vers le Boulevard Urbain Nord, le tramway, le futur Parc des expositions et l’aéroport. Elle serait également une future gare «nœud ».
Cette gare de voyageurs, c’est aussi la réussite d’un aménagement territorial en cohérence avec le Plan de Déplacement Urbain. Le nombre de voyageurs potentiels serait alors un des plus importants, si l’on tient compte des populations à venir mais, également d’un solide bassin de 1 500 emplois déjà installé sur la commune.
Sans oublier le projet d’extension de la zone commerciale du Géant Casino de Fenouillet limitrophe à la commune de Lespinasse. Le groupe CASINO implante un parc commercial sur Fenouillet qui pourrait générer à terme 1 200 emplois. Au terme des deux phases de déploiement, le centre commercial régional de Toulouse Fenouillet sera doté d’une superficie de 60 000 mètres carrés et comprendra un hypermarché Géant et plus de 120 boutiques. L’extension et la restructuration du Géant Casino et le cinéma multiplexe Kinepolis seront un catalyseur du développement économique du Nord toulousain.

Elus et population sont mobilisés

Lespinasse veut sa halte ferroviaire et les élus ont déployé les grands moyens pour que leurs administrés se mobilisent avec eux. Il est impensable que le futur RER prévu pour désenclaver nos villes ne s’arrête pas ici.

# Rencontre avec la commission d’enquête : Jeudi 13 novembre 2014 de 15h à 18h & Avis sur le registre mis à disposition, à la mairie de Lespinasse.

# Rassemblement : samedi 15 novembre 2014, à 10h devant l’Hôtel de ville.

Vague de soutiens pour la halte TER à Lespinasse

  • TGV Raisonné et l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Lespinasse
  • Depuis 2011, la Députée Françoise Imbert et la Conseillère Départementale Ghislaine Cabessut soutiennent cette demande de halte ferroviaire profitable aux générations futures.
  • L’ancien Président du Conseil Général de la Haute-Garonne Pierre Izard est favorable à cette halte.
  • Le Président de l’association des 157 communes du Canal Des Deux Mers a écrit aux commissaires enquêteurs pour soutenir Lespinasse. Un appui de taille pour Lespinasse…
  • Actuellement, Lespinasse est soutenue par les 37 maires de Toulouse Métropole. Le Président Jean-Luc Moudenc s’est associé à la manifestation des élus du 8 décembre 2014 à Lespinasse et à fait voté un vœu de soutien à la création de la halte de Lespinasse au conseil de métropole en juin 2015 dans le cadre de l’enquête publique sur les AFNT (Aménagements Ferroviaires du Nord Toulousains). Il a également organisé en son bureau de Toulouse Métropole, le 19 novembre dernier, une rencontre entre la direction de la SNCF avec Monsieur Boutier et le maire Bernard Sancé pour tenter de convaincre du bien fondé de la demande de Lespinasse.
  • Le nouveau Président du Conseil Départemental Georges Méric de la Haute-Garonne est également favorable à cette halte ainsi que les nouveaux Conseillers Départementaux Sandrine Floureusses et Victor Denouvion…


On se mobilise pour les actions à venir…

Halte ferroviaire : Le collectif “Lespinasse, une halte sinon gare !” est en mouvement de marche

Le collectif citoyen “Lespinasse, une halte sinon gare !” a tenu sa première réunion officielle le jeudi 24 mars à 18h30, à l’Hôtel de Ville. Le maire est venu à leur rencontre pour les féliciter de leur démarche citoyenne en faveur de Lespinasse. Conscient que cette demande de halte sur la commune n’est toujours pas actée, il a réafirmé la volonté de son conseil municipal à continuer les démarches auprès des différents interlocuteurs. Bernard Sancé a indiqué avoir sollicité le Président de Toulouse Métropole afin que rapidement une réunion soit organisée avec les décisionnaires.
Lors de cette rencontre, les idées n’ont pas manqué pour structurer le collectif afin de mettre rapidement en route différentes actions. Prochainement, le collectif “Lespinasse, une halte sinon gare !” va mettre en ligne son site afin d’en informer les citoyens de Lespinasse et ceux des communes voisines, concernés par cette demande de halte.
Convaincus de la nécessité de cette halte ferroviaire à Lespinasse, les membres du collectif citoyen invitent tous ceux qui le souhaite à les rejoindre et à participer, en fonction de leurs disponibilités et obligations, pour faire grandir ce mouvement.
Contact : lespinassehalte@gmail.com

Les actions pour une Halte Ferroviaire !

« Lespinasse, une halte sinon Gare ! »

Rejoignez le mouvement citoyen « Lespinasse, une halte sinon Gare ! »

Pour promouvoir l’idée de la halte ferroviaire, des citoyens lespinassois, aidés de la mairie, ont décidé de se lancer dans la production d’une vidéo, où petits et grands sont invités à participer !

Pour rejoindre le mouvement citoyen « Lespinasse, une halte sinon Gare ! » renseignements et inscriptions à l’accueil de la mairie de Lespinasse. Inscription possible aussi sur le formulaire de contact du site de la ville. 

Presse Book pour une Halte Ferroviaire


Enquête publique sur les aménagements ferroviaires au Nord de Toulouse : Réactions de Françoise IMBERT,
Députée de la 5ème circonscription de la Haute-Garonne.

 

L’enquête publique concernant les aménagements ferroviaires au Nord de Toulouse est en cours. Le doublement des voies ferrées proposé au nord de Toulouse sur 19 km est l’occasion de permettre non seulement l’accès à Toulouse de la ligne LGV, mais aussi, de créer des points d’arrêt entre le Nord Toulousain et l’arrivée à la gare Matabiau.

Pour les communes concernées par les haltes ferroviaires, c’est une opportunité de développement, de service offert à une population qui ne fait que croître dans ce secteur, de répondre à des besoins déjà existants en matière de transport collectif.

Si les communes de Castelnau-d’Estretefonds, Saint-Jory, Fenouillet, Saint-Alban sont maintenues dans l’enquête publique, seule la commune de Lespinasse n’apparaît pas dans les haltes soumises à cette même enquête.

Lespinasse resterait donc la seule commune du secteur à ne pas avoir de halte. Dans le nord toulousain, dynamique et en pleine expansion, c’est son développement économique et social qui est en jeu.

J’ai toujours soutenu et je soutiens fermement la création, dès maintenant, de la halte ferroviaire à Lespinasse.

Françoise IMBERT, Députée

Aménagements ferroviaires : Lettre de soutien de Paul Delachoux et des 157 communes du Canal Des Deux Mers à Lespinasse.
Dépêche du Midi, le 20 octobre 2014

L’Association des communes du Canal Des Deux Mers qui regroupe 157 Communes adhérentes s’exprime par l’intermédiaire de son Président Jean-Paul Delachoux pour soutenir Lespinasse.
Celui-ci a écrit aux commissaires enquêteurs dans le cadre de l’enquête publique en cours sur l’implantation de deux lignes ferroviaires qui traversent la ville.
Le Président de l’association des 157 communes du Canal Des Deux Mers écrit aux commissaires enquêteurs pour soutenir Lespinasse. Un appui de taille pour Lespinasse…
« L’Association sera présente à vos côtés pour que soient prises en compte leurs demandes qui ont pour objectif de maintenir l’environnement paysager du Canal de façon à ne pas compromettre le développement économique, social et environnemental de la Commune.
Les attentes de la Commune de Lespinasse face à ce projet sont tout à fait légitimes. Les aménagements demandés : L’implantation d’une halte ferroviaire, un écran végétal pour protéger l’image du Canal, un mémorial rappelant la présence des maisons éclusières détruites et le pont par le passage de la ligne ferroviaire sont en lien avec les besoins de la Commune. L’Association qui compte aujourd’hui 157 Communes adhérentes sur tout le linéaire du Canal a pour objet d’accompagner les collectivités dans leurs attentes dans le cadre de l’aménagement et du développement du Canal, c’est pour cette raison qu’elle sera aux côtés de la Commune de Lespinasse pour faire aboutir leurs exigences ».

Aménagements ferroviaires, Lespinasse une ville en colère
Dépêche du Midi, le 16 octobre 2014

 

Après les nombreuses concertations, l’avenir de la commune se joue maintenant avec l’enquête publique en cours. Les habitants sont amenés à se mobiliser pour exprimer leurs remarques sur les aménagements ferroviaires au nord de Toulouse. Car une même question reste en suspens : les Lespinassois sont-ils condamnés à regarder les trains passer ?
Fortement impactée par l’arrivée des lignes à quatre voies, Lespinasse ne peut pas se réjouir de voir à nouveau son patrimoine mis à mal sans aucune compensation. Deux maisons éclusières seront détruites à Lespinasse et la partie végétale qui borde le canal sera considérablement réduite au profit d’un sentier d’entretien (non végétal). La halte tant souhaitée par la population locale n’est pas prévue dans l’immédiat malgré une très forte mobilisation des élus et des citoyens, suivie d’une pétition qui avait recueilli, en quelques jours seulement, plus d’un millier de signatures.
C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé le maire Bernard Sancé aux commissaires enquêteurs chargés de l’enquête publique qui a débuté à Lespinasse, ce mardi 14 octobre au matin. «Je serai intransigeant sur la traversée de notre commune qui va être fortement impactée et veillerai à la protection de la population. Pour nous, la halte ferroviaire est un enjeu majeur pour Lespinasse et les communes environnantes. RFF n’est pas le seul financeur du projet, il y a aussi la Région et Toulouse Métropole pour qui ce projet est primordial. Une réunion est d’ailleurs programmée début novembre avec tous les maires du Nord toulousain. Il est impensable que le futur RER prévu pour désenclaver nos villes ne s’arrête pas ici. J’invite tous les Lespinassois et les élus concernés à se mobiliser dès à présent et à venir en mairie noter leurs observations».

C’est le cas du maire Jean-Paul Delachoux, président de l’association des communes du canal des 2 Mers : «Nous avons tenu à apporter aujourd’hui notre soutien à Lespinasse car nous sommes très sensibles à leurs revendications».

Pour Jean-Jacques Druaux, vice-Président : «L’étude paysagère ne donne pas satisfaction du point de vue environnemental et écologique. Il faut absolument la revoir».

Et d’autres articles :

http://www.google.fr/search?q=lespinasse+halte+ferroviaire&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=jk5MV5q7H4Lu8weHt6aADA#q=lespinasse+halte+ferroviaire&tbm=nws

Ville de Lespinasse

Hôtel de Ville
Place de l'Occitanie
31150 Lespinasse

Lundi : 9H – 12H | 14H – 19H
Mardi au vendredi :
9H – 12H | 14H – 18H
Fermé le samedi

Tel : 05 61 35 41 66
Fax : 05 61 35 00 89

 

Pin It on Pinterest