Jeune|Parent|Sénior|Nouvel habitant|Entreprise
Ville de Lespinasse
Ville de Lespinasse
Version Mobile du site de la ville de Lespinasse
 
 
Agenda

Le quai des savoirs
Du lundi 20 au jeudi 23 novembre 2017 groupe scolaire Marcel Pagnol

Concert Urban Gospel
Samedi 18 novembre 2017 à 21h à l’ Espace Canal des 2 Mers
Newsletter
 
Pratique
Contactez-nous
Vos démarches
Numéros d'urgences
Restauration scolaire
PLU
Marchés publics
Photothèque
Téléchargements
Découvrir la villePatrimoine historique

Patrimoine historique

Origine du nom de la commune
En latin : Domus Spinassia (1224-1228)
En occitan : Espinasso (endroit plein d’épines) ou Esperez.

Présentation générale
Le nom de Lespinasse évoque une région boisée et il y aurait eu là, en effet, au Moyen-Age la forêt d’Espèse, puis plus tard de Lespinasse, s’étendant entre la Garonne et l’Hers mort. L’ancien village était bâti en bordure du vieux chemin de «Tolosa à Cahors».
Le territoire de Lespinasse faisait partie en 1307, de la seigneurie de Blagnac, il fut vendu en 1544 en même temps que les territoires de Lacourtensourt, Petit-Paravis et Novital à Pierre de Bernuy.

L’église Saint-Jean Baptiste 
Robert d’Abrissel, fondateur de l’abbaye de Fontevraud (1099) reçut la forêt dite d’Espèse, qui s’étendait avec ses garrigues entre l’Hers et la Garonne, de Philippa, fille de Guillaume IV comte de Toulouse. La fondation du prieuré de Lespinasse avec l’accord de l’évêque de Toulouse eut lieu le 12 mars 1114.

  • En 1351, on sait que le prieuré fut ravagé  par les Anglais et que les religieuses furent dispersées.
  • En 1570, un incendie  ravagea le monastère mais épargna l’église. On suppose que tout fut rebâti à la fin du XVIème siècle ou au début du siècle suivant. 
  • En 1742, l’état des lieux établi  par Mgr de la Roche-Aymon par le curé décimateur mentionne : Le sanctuaire est solidement bâti ; l’autel et le tabernacle sont en bon état ; la nef bien pavée, lambrissée et éclairée par des vitraux. On compte trois autels : le grand autel privilégié des religieuses, l’autel de paroisse sous le vocable de Notre-Dame et l’autel de Saint-Jean-Baptiste.
  • En 1858, l’architecte Villeneuve bâtit le clocher-mur pour trois cloches sur le flanc sud et surhausse les contreforts en vue de contrebuter le voûtement de la nef « en cloisons doubles ». 
  • En 1888, l’architecte Galan constate les graves désordres qui affectent la voûte du sanctuaire bâtie en briques et mortier de terre. De ce fait, le Conseil Municipal vote un budget pour la reconstruction de la voûte du sanctuaire en 1889.
  • En 1898, la tribune est reconstruite, et c’est  dans ce contexte de ces travaux que l’on construisit le portail intégrant les 4 chapiteaux romans avec leurs tailloirs.

Autre date importante, modification du territoire communal

  • Par ordonnance du 4 août 1848, le territoire de la commune de novital fut partagé entre les communes de Saint-Jory et Lespinasse. Le quartier de la Viguerie fut adjoint à la ville de Lespinasse.

Liens utiles

  • le site des archives départementales de la Haute-Garonne, vous pourrez y consulter les plans cadastraux, l’état civil… Site : archives.cg31.fr (archives numérisées)
  • L’association pour la sauvegarde du patrimoine de Lespinasse : Ce site contient de précieux renseignements sur la vie locale de la commune. Site : asplespinasse.jimdo.com

Quelques photos de lespinasse d’avant 
Si vous avez des photos anciennes de la commune, vous pouvez alimenter cette banque photos en nous envoyant des fichiers ou les amener en mairie où elles seront scannées.


Hôtel de Ville - Place de l'Occitanie - 31150 LESPINASSE - Tél. : 05 61 35 41 66 - Fax : 05 61 35 00 89
du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h - le samedi de 9h à 12h
           
cosix